15 novembre 1991, le Seigneur donne cette prière:

Tu es mon seul Dieu,
ma seule Espérance, mon seul Amour ;
Tu es mon Dieu sans rival,
plus Tendre et Délicat que jamais avec les faibles et les misérables ;
que le Calice de Ta Justice ne déborde pas sur nous ;
permets aux captifs d’être libérés avant Ton Jour, mon Seigneur ;
nos fautes à Tes Yeux ont été nombreuses
et nos rébellions et nos apathies plus grandes encore en nombre,
mais Ton Cœur palpite d’Amour et de Compassion ;
accorde-nous, ô Père Très Miséricordieux,
un puissant Souffle de Ton Esprit
pour nous raviver tous pour Ta Gloire ;
amen.