4 février 1991, Vassula prie:

Prends pitié de moi, Seigneur,
je Te cherche et il me semble ne pas Te trouver ;
je T’appelle et il me semble ne pas entendre Ta Voix.
Je ne sais pas où je marche.
Mes persécuteurs me pourchassent.
Si Ta Force ne me soutient pas,
je serai sûrement écrasée.
Oh ! les ailes d’une colombe pour voler jusqu’à Toi !
Dieu, comme je T’aime !