5 octobre 1992, Vassula prie:

Père, jadis,
avant que Ta Majesté ravive la mémoire de ma pauvre âme,
j’avais oublié Qui m’avait faite.
Dès que Tu as restauré ma mémoire,
Tu m’as demandé de lever mes yeux vers le ciel ;
alors un rayon de lumière a brillé sur moi
et comme un feu consumant,
Ton Esprit est venu reposer sur moi.

Vraie Lumière, Trésor Inépuisable,
Tu inspires la crainte respectueuse et Tu es prodigieusement Grand !
Comment ne pourrais-je pas Te louer et Te rendre grâce, Père très tendre,
pour avoir fait reposer Ton Esprit sur mon âme misérable,
et pour avoir uni Ton Esprit au mien ?