18 octobre 1994, le Père donne cette prière:

Père, dans Ta Droiture,
délivre-moi des langues mensongères ;
viens vite, ô Dieu,
dans Ton Grand Amour,
réponds-moi, mon Yahvé ;